samedi 9 février 2013

Quand j'avais cinq ans je m'ai tué - Howard Buten


J'écris souvent mes chroniques quelques minutes après avoir fini ma lecture, celle-ci je l'ai finie il y a 4 jours mais je n'ai pas eu peur de retarder l'écriture de ma chronique. Je ne risque pas d'oublier ce livre, j'ai l'impression de l'avoir appris par coeur dès la première lecture.

L'histoire : Gil est un petit garçon de huit ans, pas comme les autres, atteint d'attitudes sociopathes et destructrices, comme le prétend son psychothérapeute, il est interné dans une institution spécialisée, suite à un accident grave dont il a été la cause, et qui a entraîné l'hospitalisation de sa meilleure amie, Jessica, pour plusieurs jours.

L'auteur : Howard Buten est un auteur américain très talentueux, il est aussi clown et psychologue spécialisé dans les enfants autistes. Coup de coeur de ma part pour cet auteur d'exception !

Gil est un enfant différent, on le comprend dès les premières lignes. Il est très intelligent, et est doté d'une imagination incroyable. Il s'invente des histoires en permanence, et se projette à tout instant dans un de ses multiples mondes imaginaires. On s'attache très vite à lui, vous vous en doutez bien. Il m'a fait beaucoup rire avec ses répliques, il répond avec une spontanéité qui reflète une énorme intelligence, souvent très mal interprétée par les adultes qui l'entourent. 

C'est un roman qui nous fait rire et pleurer en même temps. C'est un roman très touchant, bouleversant et très dérangeant. Cette histoire s'est marquée dans mon esprit dès la première lecture, cette lecture est un gros coup de coeur pour moi, et pourtant j'aimerai bien l'oublier.

Gil me troublait avec ses attitudes, il avait des attitudes d'adultes alors qu'il n'a que 8 ans, c'est un homme dans un corps d'enfant presque... 

Ce roman est une première partie, il existe une seconde partie que je commanderai bientôt, et je prévois de lire d'autres romans de cet auteur cette année. Peut-être même tous, qui sait ?

4 commentaires:

nymou a dit…

J'achète. Tout à fait mon genre de livre. Merci pour ta belle chronique.

Nelcie a dit…

J'ai entendu parler de ce roman en bien, déjà. Ta chronique me donne envie de m'y intéresser :-)

lasardine a dit…

c'est un livre que j'ai lu il y a longtemps, j'étais beaucoup trop jeune... il faut que je le relise pour le saisir réellement!

Eve a dit…

Lu il y a déjà un bout de temps et pourtant dès que j'ai commencé à lire ta chronique, je me suis pris les souvenirs de la lecture en pleine face.

C'est un roman qui est quand même très dur. Je le relirai peut-être un jour pour voir s'il me fait le même effet.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...