mardi 14 août 2012

La vie devant soi - Romain Gary (Emile Ajar)


Je viens de le terminer et je suis encore sous l'effet de l'émotion. Gros coup de cœur pour moi et même qu'une note de 10/10 pour ce livre ne serait pas suffisante ! C'est une oeuvre de génie, un roman raconté par un enfant philosophe, criant d'innocence et d'intelligence. Si je pouvais apprendre un livre par cœur ce serait celui-la.

Il est bourré de phrases cultes, c'est un sans faute pour moi, si un sans faute pouvait exister. Très poétique et très philosophique, garni de plein de jeux de mots pertinents. J'ai adoré.

C'est l'histoire de Momo, un enfant arabe musulman, élevé par une vieille femme juive, ex prostituée, et lui-même fils d'une femme qui se défend. Un fils de pute. Une femme qui se défend avec son cul. C'est comme ça qu'il appelle cette activité, "elles se défendent".

C'est un roman magnifique que je ne saurai recommander assez. L'auteur est très même trop sensible, et je pense que plus on l'est plus on appréciera cette lecture. Je le relirai plusieurs fois dans ma vie c'est sûr, ce ne sera jamais assez.


J'ai été choquée quand je me suis souvenue que cet écrivain s'était suicidé en 1980, un an après le suicide de sa femme. C'est un peu (beaucoup) Momo qui s'est suicidé à la fin de l'histoire donc... Dans "La vie devant soi" il dit qu'on ne peut pas vivre sans aimer quelqu'un. 

C'est encore une fois un roman trop touchant, et je trouve que ce regard profond représente très bien la grande sensibilité de cet auteur.

15 commentaires:

Céline☼ a dit…

Je l'ai lu il y a peu de temps.
J'ai bien aimé mais j'ai été beaucoup moins sensible que toi à l'écriture et à l'histoire.

iluze a dit…

D'accord, d'accord, c'est noté ;)!

Delphine a dit…

Aaaah que j'aime lire ce genre de billet ! Ce livre m'a aussi marquée et je suis une très grande admiratrice de l'homme et de l'écrivain. Il y a un challenge sur mon blog http://delphinesbooksandmore.fr/mise-a-jour-du-challenge-romain-gary et j'ai même crée un blog qui lui est dédié http://romaingaryetmoi.wordpress.com/

Almouggar a dit…

Très belle critique Hajar, ça donne vraiment envie de lire ce roman... Je vais tâcher de le lire avant votre passage à Agadir. Comme ça je vous donnerai aussi mon avis! ;)

Hajar a dit…

@Almouggar : Super, ce serait chouette !

@Delphine : C'est bon, je me suis inscrite ! :)

@Iluze : J'espère que tu adoreras comme moi alors !

@Céline : Oui, j'ai vu que les avis étaient très différents sur ce livre, comme sur tant d'autres finalement ! :)

Anonyme a dit…

Qui passe à Agadir et quand ? ;)

Coline a dit…

Gros gros coup de coeur alors ! Je le rajoute aussi à ma wishlist, d'autant plus qu'il me tentait déjà bien avant ton billet.

Ilyass Chourak a dit…

J'espère que le fait que Momo se suicide à la fin n'est pas un spoil.

Hajar a dit…

Non c'en est pas un ! C'est Romain Gary (Emile Ajar) qui s'est suicidé à la fin de ses jours, t'inquiète... :)

Le tourbillon de la vie a dit…

Un vrai coup de coeur pour moi & pour l'auteur & pour l'histoire , si tu souhaites continuer à découvrir l'univers de Romain Gary je te conseille " Clair de femme"!

Hajar a dit…

Je note ! Et oui je compte bien découvrir tout le reste !

Delphine a dit…

J'ai ajouté ton nom à la liste des participants. A bientôt

PsyChoPaThéTiQue a dit…

http://www.scribd.com/doc/104195795/Romain-GARY-Ou-l-Imposture-Litteraire

Pour connaître qui était réellement GARY, l'auteur aux facettes multiples.

Othman.

Clàudia Bochaca Sabarich a dit…

Je n'ai pas compris le final du tout. Est-ce que Mohamed continue à vivre avec la jeune Nadine même qu'il ne trouve pas l'amour là?

Hajar a dit…

Je ne me souviens plus du tout de la fin désolée !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...