jeudi 16 juin 2011

The Undomestic Goddess - Sophie Kinsella



La difficulté de la langue

Gosh, j'ai l'impression que ça fait des lustres que je n'ai pas lu un livre jusqu'à la fin ! J'ai lu celui-ci en VO et ça a été assez difficile pour moi au début, je pense que le british est plus dur que l'américain. Je cherchais les sens des mots tout en lisant, j'ai failli abandonner mais comme j'avais déjà abandonné un livre de Jane Austen en VO aussi, je ne pouvais échouer deux fois de suite, alors j'ai continué, je me suis attachée à l'histoire et je l'ai fini, enfin (oui quand même) !

Je ne sais pas si ce sont les anglais, ou la langue anglaise en elle-même, mais je les trouve terriblement doués pour exprimer fidèlement ce qui se passe dans leur tête ! Et là, comme l'auteur est une fille, eh bien on est vraiment dans la tête d'une fille, le doute tout le temps, mille et une pensées en une fraction de seconde, juste parce que le gars a tardé quelques secondes pour la regarder dans les yeux, et hop elle a déjà prévu mille et une hypothèses et analyses !

Beaucoup de questions et d'émotions, c'est ce qu'on retrouve dans ce livre. Une histoire de vie, une femme qui décide de changer sa vie à 39 ans, et c'est ce que j'adore dans la lecture de romans, c'est le "il n'est jamais trop tard pour être qui on veut être"  et ça, j'adore. 

Sous son air léger et plein d'humour, l'auteur dénonce pourtant la société capitaliste d'aujourd'hui, la pression de plus en plus importante du monde de l'entreprise. Les carrières glorieuses sous un stress et une tension maximum VS le bonheur dilué dans une vie simple. Vivre VS exister.

Sophie Kinsella zoom encore plus sur le statut social de la femme. Une femme qui a choisi de s'occuper de sa maison, sa famille et ses enfants VS une femme qui s'épanouit en entreprise habillée en tailleur, cravate, se haussant sur ses talons de vingt centimètres qui l'égaleront à l'homme enfin tel une tour de Babel...

J'ai surtout adoré la fin du livre, trop émouvant, j'ai même versé quelques larmes. 

Je ne sais pas si c'est le livre ou la position des astres, en tout cas ça a remué plein de choses en moi vers la fin.

3 commentaires:

Miss Bunny a dit…

tu me tentes bien là tiens !

joey7lindley a dit…

J'avais adoré ce livre que ma Maman m'avait prêté en VF... à tel point que je l'avais acheté en VO !

Frankie a dit…

J'ai lu aussi un chick-lit en Vo et c'est vrai que j'ai trouvé le niveau d'anglais British un peu plus relevé que le US. Pour Samantha, je l'ai lu en VF donc pas de souci. J'ai beaucoup aimé, ai trouvé l'histoire très sympa et amusante. Petite précision, Samantha a 29 ans, pas 29. :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...