samedi 15 juin 2013

Moi et Becca - Paige Harbison


Première lecture commune avec Aurélie, auteur du blog Bulle littéraire et sûrement pas la dernière ! J'ai beaucoup aimé cette lecture, j'avoue que je n'en attendais pas tant. Sa couverture girly et très teenage donne l'impression d'un roman jeunesse, sans rien de consistant à l'intérieur, une perte de temps et d'argent, comme ça peut être souvent le cas malheureusement. Mais ce ne fut pas le cas ! Alors là, pas du tout. Ce livre a été une belle surprise !

Moi et Becca renferme une intrigue psychologique qui a joué avec mes nerfs, a bien fait travailler mes méninges tout au long de ma lecture et j'avais bien eu l'impression de devenir folle, et ce plus d'une fois !

"Moi" est la petite nouvelle qui débarque à la pension, elle a 17 ans et c'est sa dernière année au lycée. En arrivant, elle réalise qu'elle occupe la chambre d'une certaine Becca, qui était là l'année dernière mais qui a soudainement disparu, dans des circonstances mystérieuses. Sauf que tout le monde continue de parler d'elle, comme si elle était toujours là...

Becca était la fille la plus populaire du lycée (cliché américain oblige), celle qui osait et qui en mettait plein les yeux aux autres... "Moi" sera très mal accueillie et rejetée par les autres étudiants, qui ont la ferme impression qu'elle essaie de lui prendre sa place.

Raconté comme ça, on ne voit pas encore ce qu'il y a d'aussi spécial dans ce livre, mais il faut le lire pour comprendre. Le roman est organisé sous forme de chapitres racontés une fois par Becca et une autre fois par "Moi", on dévore les chapitres racontés par Becca parce qu'on a envie de savoir comment elle a disparu, et on dévore ceux racontés par "Moi" parce qu'on est assoiffé d'indices qu'on ne cesse de récolter tout au long de la lecture pour essayer de résoudre ce mystère. J'avais fini par avoir toute une liste d'hypothèses, que je rayais à chaque fois parce qu'un autre indice me mettait sur une autre piste, puis je revenais à ma première hypothèse parce que finalement elle tenait quand même un peu la route... Cette lecture a été un réel divertissement !

L'auteur est très douée pour brouiller les pistes et nous faire réagir, tout au long de la lecture on découvre tellement de ressemblances entre Moi et Becca qu'on se demande si elles ne constitueraient pas une seule et même personne... Bref, je ne vous en dis pas plus, mais si vous avez envie de vous divertir avec une lecture jeunesse sympa, lisez-le !

On attend vivement la sortie du prochain roman de Paige Harbison que nous lirons sans doute Aurélie et moi ! Oui, on a un peu craqué pour la couverture aussi... et le titre pour moi !


Couverture découverte chez Galleane.

3 commentaires:

Salvadorali a dit…

@ hajar

bravo pour la façon dont tu révèles la mécanique dramatique très attirante de ce roman, j'ai eu envie de m'y plonger !

alors qu'au premier coup d'oeil sur le livre j'avais été rebuté par le côté quasi pornographique de la couverture, je précise "quasi" parce le graphiste s'est très subtilement et vicieusement positionné à la frontière du teenisme-lolitisme et de l'érotisme pornographique (bas, mini jupe, ébauche de croisement des jambes, geste de la main tenant le bas de la jupe, zone d'ombre triangulaire à la jonction visible du haut des cuisses...)

bon je comprends qu'un tel genre de couverture puisse fortement émouvoir des adolescents fougueux voire des adolescentes inverties, mais comment s'étonner après ça de la contagion et surtout de la banalisation pédophile ?

LéaM a dit…

il a l'air trop bien!!!

Etoile a dit…

Coucou ^^

Pour la petite info Becca et moi c'est une adaptation moderne du classique Rebecca de Daphné du Maurier ^^

En tout cas il a l'air vachement bien, la couverture est sublime **


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...